Notre site Web utilise des cookies.

Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

LE FACTEUR QUI DÉFINIT LE BIEN-ÊTRE DANS LE MONDE ENTIER: UNE MAISON PROPRE

Qui mise de préférence sur le balai à franges et le balai, qui fait plutôt confiance au robot aspirateur, et pourquoi un temps de nettoyage d'à peine une heure et demie par semaine est suffisant pour les Japonais ? C'est ce qu'explique cette enquête qui examine ce domaine de plus près.

MapNew

En moyenne mondiale, on consacre un peu plus de 2 heures par semaine au nettoyage.

Qu'on opte alors pour le balai à franges et le balai, qu'on nettoie volontiers à la vapeur ou qu'on préfère confier les travaux ménagers au robot aspirateur, cela varie d'un pays à l'autre. Mais tout le monde est d'accord sur le «pourquoi»: 94% des personnes interrogées attachent de l'importance à un chez-soi bien propre.

Avec 99%, les Brésiliens se classent nettement en tête sur ce plan, les Allemands se situent exactement dans la moyenne, et dans les ménages américains, on s'attaque à la poussière et aux peluches avec pas moins d'un à quatre types d'aspirateurs. L’enquête Kärcher 2018 sur le nettoyage vous révèle ces faits, et bien d'autres encore.

Vinaigre, nettoyeur à vapeur, etc.: chaque pays a sa manière à lui de nettoyer

83% des Allemands utilisent des aides électriques au nettoyage, un quart des Américains parlent tout seuls pendant qu'ils nettoient leurs maisons, et près de la moitié des Polonais adorent leur nettoyeur à vapeur. Il n'y a pas que la durée et l'importance du nettoyage de la maison qui varient d'un pays à l'autre, mais aussi les habitudes nationales: chaque pays fait le ménage différemment.

D'après les résultats de l'enquête, c'est pour les Brésiliens qu'une maison propre est ce qui est le plus important, mais ce sont les ménages russes qui y consacrent le plus de temps: avec 3 h 05 minutes par semaine, ils se situent nettement au-dessus de la moyenne, qui est de 2 h 10 minutes.

Par contre, les Japonais s'acquittent nettement plus vite de leur ménage: ils y consacrent 1 h 09 minutes par semaine.

Avec leurs 2 h 15 minutes, les Britanniques se situent aussi légèrement au-dessus du temps de nettoyage moyen; et au moins une fois par semaine, une partie de ce temps est consacré à la voiture: un tiers des hommes britanniques nettoient leur voiture toutes les semaines, certains même tous les jours!

On utilise intensément dans le monde entier des appareils de nettoyage manuels, mais aussi des appareils électriques tels que des aspirateurs. Un nombre particulièrement élevé des personnes interrogées (83%) en Allemagne ont indiqué qu'elles utiliseraient un aspirateur ou des appareils similaires. Le balai et le balai à franges ont totalisé le plus grand nombre d'utilisateurs en Russie avec 87%.

Au total, 17% des personnes interrogées au monde utilisent maintenant un robot aspirateur, mais leur répartition est très variable: au Brésil, cette valeur atteint 4%, et en Chine 38%.

S'ils ne doivent choisir qu'un seul appareil ménager, près de la moitié des personnes interrogées en Pologne opteraient pour le nettoyeur à vapeur: c'est un aveu éloquent.

Préfère-t-on faire appel à des produits de nettoyage chimiques ou aux produits traditionnels qui ont fait leur preuve dans le nettoyage de la maison? Les réponses varient d'un pays à l'autre. 19% des Japonais utilisent des produits ménagers classiques tels que le vinaigre, le citron ou la levure chimique, tandis qu'en Allemagne ils ne sont pas moins de 54% à le faire.

Pour 70% des Japonais interrogés, leur produit de nettoyage est rangé dans le placard à balais, en Russie ce sont 88%. Les autres pays interrogés se situent entre ces valeurs.

En Chine, 29% des personnes interrogées bénéficient d'un soutien de la part de leur conjoint, d'autres membres de la famille ou de cohabitants: autrement dit, la plupart d'entre elles font le ménage seules. En Pologne par contre, le nettoyage de la maison devient davantage un événement familial: 55% bénéficient d'une aide dans ce domaine. La Pologne occupe ainsi la position de tête dans la comparaison internationale: la valeur moyenne est de 39%.

Tandis que la France est légèrement en-dessous de la moyenne pour le temps moyen hebdomadaire consacré au ménage, avec 1 h 38 minutes, les Français agrémentent ce moment par un accompagnement musical: près de 40% chantent et dansent en faisant le ménage. Aux États-Unis, 58% écoutent volontiers de la musique, un quart des personnes pratiquent, par contre, une autre activité secondaire pendant qu'elles font le ménage: monologues. En Allemagne, plus des deux tiers des personnes optent pour un accompagnement musical pendant le ménage, 8% écoutent un livre audio, tandis que près d'un quart se concentrent pleinement sur l'activité de ménage.

Ces résultats s'appuient sur une enquête en ligne menée par l'institut d'étude de marchés Research Now, dans laquelle on a posé des questions à 9’125 personnes sur le comportement de nettoyage dans leur pays natal. Les résultats du Brésil, de la Chine, de l'Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne, du Japon, de la Pologne, de la Russie et des États-Unis représentent leur population âgée de 18 à 65 ans.

Interview: Habitudes de nettoyage aux États-Unis et au Japon

Les habitudes domestiques japonaises et le «quick cleaning» aux États-Unis

2,47 personnes, 65 mètres carrés de surface habitable dans la région de Tokyo, un animal domestique dans une maison sur 5: tel est le ménage japonais moyen selon les statistiques. La surface habitable hors de la capitale atteint cependant près de 110 mètres carrés. Les ménages américains comprennent 2,5 personnes en moyenne. Ils disposent en l'occurrence d'environ 220 mètres carrés, et près de 70% d'entre eux les partagent avec un animal domestique, généralement un chien ou un chat comme au Japon. Deux pays, deux styles de vie différents: c'est une bonne raison de découvrir un peu mieux les habitudes de nettoyage au Japon et aux États-Unis. Lors de l'entretien avec Kenji Asaki, de Kärcher au Japon, et avec Dan Hayes aux États-Unis, c'était la question cruciale: Comment fait-on le ménage sur chacun de ces côtés du Pacifique?

Le Japon se distingue dans cette enquête par deux valeurs extrêmes: en tant que pays qui a la plus grande affinité avec la technique, mais aussi la durée de nettoyage la plus brève. Pouvez-vous nous expliquer cela?

Kenji Asaki: Chez nous, le nettoyage est l'une de nos principales activités ménagères: selon une enquête, 40% des Japonais font le ménage dans leur appartement ou leur maison une fois par jour, et 40% des autres tous les deux à trois jours. Compte tenu de la fréquence du ménage, il en résulte que cela va simplement plus vite. En plus, nous enlevons nos chaussures à la maison: ce qui contribue pour une part significative à ce que les sols en particulier ne deviennent pas très sales. Il est également incontestable que nous Japonais, nous sommes aussi passionnés de la technique. Il est donc logique que nous utilisions aussi des aides électriques dans notre ménage. L'aspirateur est notre appareil favori, et les robots aspirateurs sont aussi de plus en plus appréciés.

Est-ce qu'on a aussi l'habitude de nettoyer «de temps à autre» aux États-Unis?

Dan Hayes: Aux États-Unis tout comme au Japon, nous avons tendance à faire le ménage régulièrement pendant la semaine dans nos appartements et nos maisons: ce qu'on appelle le «quick cleaning» est une pratique très courante. Dans le temps, c'était différent: c'est simplement dû au fait que dans beaucoup de ménages, tous les membres de la famille exercent une activité professionnelle, et tous souhaitent consacrer les week-ends à la détente. Aux États-Unis, les balais à franges sont très appréciés pour le nettoyage du sol; parmi les appareils électroménagers, c'est également l'aspirateur qui est en tête des chiffres de vente.

Cela signifie que les tapis sont les revêtements de sol préférés dans les deux pays?

Dan Hayes: Chez nous aux États-Unis, c'est vrai. Les Américains du Nord adorent les tapis, et grâce au fait que les matériaux sont toujours plus résistants à l'usure et meilleurs, ils sont de plus en plus appréciés. Actuellement, les moquettes sont en tête de la liste des revêtements de sol, suivis du parquet et des dalles en céramique. Surtout dans les salles de séjour et les chambres à coucher, les Américains considèrent que rien n'est comparable à l'atmosphère chaleureuse et agréable d'une moquette.

Kenji Asaki: De nos jours au Japon, on trouve des parquets dans pratiquement chaque maison. Au Japon, nous utilisons ponctuellement des tatamis: ils sont fabriqués en paille de riz tressée ou compressée et sont mis en place individuellement, en particulier dans les pièces à vivre.

DH

Cela signifie aussi qu'il y a principalement des cuisines américaines généreuses dans les maisons japonaises, tout comme aux États-Unis?

Kenji Asaki: Oui, la tendance en vogue est de constituer une seule grande pièce avec la salle de séjour et à manger ainsi que la cuisine. De ce fait, c'est aussi la pièce la plus fréquentée et on lui donne la priorité quand on fait le ménage. Dans le «ménage de fin d'année» traditionnel, qui est encore très répandu au Japon, nous commençons également par la cuisine. Mais la salle de bain est également placée en tête de liste des choses à faire tout au long de l'année.

Au Japon, on a l'habitude d'enlever ses chaussures: qu'est-ce qui différencie encore le comportement de nettoyage japonais de celui des autres pays?

Kenji Asaki: Je pense que ce fait influe sur le comportement de nettoyage dans la mesure où nos sols ne sont guère salis par du sable ou de la boue. Il faut y ajouter que même en dehors de notre propre maison, nous sommes très soucieux de la propreté: cela ne viendrait à l'idée de personne de jeter des déchets dans la rue. Par ailleurs, l'acte de nettoyage a un côté moral: il ne s'agit pas seulement de veiller à ce que tout soit propre – la propreté fait aussi partie de l'éducation. C'est pourquoi faire le ménage dans les salles de classe à l'école fait partie intégrante du règlement scolaire.

Qu'en est-il aux États-Unis: est-ce vrai que chez vous, on ne lésine pas sur l'achat d'appareils?

Dan Hayes: Le ménage américain typique se déroule sur différents étages. Ainsi, il n'y est pas inhabituel que nous ne possédions pas seulement un ou deux aspirateurs, mais jusqu'à quatre aspirateurs différents. Pour chaque étage, ainsi que pour les différentes exigences: que ce soit un robot aspirateur pour le nettoyage quotidien ou des appareils pour le nettoyage à sec et humide des tapis. Ces nettoyeurs par injection/extraction pour le nettoyage en profondeur des moquettes se classent d'ailleurs en troisième position des appareils de nettoyage préférés aux États-Unis. Puisqu'en règle générale, nos maisons sont relativement grandes, nous avons aussi suffisamment d'espace de rangement pour le stockage de ces nombreux appareils.

AKJP