Notre site Web utilise des cookies.

Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Etude internationale sur le nettoyage: tout le monde tient à la propreté

Putzstudie 2017 FR

Néanmoins, la comparaison internationale entre les habitudes de nettoyage révèle de surprenantes différences

Quand il s’agit de nettoyage, tous les habitants du monde ont un point commun: pour pratiquement chacun, une maison propre est importante ou très importante. Et ainsi, le nettoyage domestique, qu’il soit périodique ou occasionnel, fait tout simplement partie de la vie quotidienne. Mais qu’est-ce qui se cache derrière au juste? Qui y investit le plus de temps et quels sont les moyens les plus fréquemment utilisés pour nettoyer? En tant que spécialiste des équipements de nettoyage, Kärcher voulait en avoir le cœur net: l’entreprise a donc lancé une enquête représentative en collaboration avec les spécialistes des études de marché de Research Now. Plus de 6000 participants du Brésil, de Chine, d’Allemagne, de France, de Pologne et des Etats-Unis ont été interrogés sur leur comportement individuel de nettoyage. Cette enquête a permis de lever le voile sur maints points communs, mais aussi sur des différences et des particularités typiques à certains pays.

La propreté est particulièrement importante pour les Brésiliens, tandis que les Polonais sont plus laxistes

Quelque 90 pour cent de toutes les personnes interrogées dans le monde entier ont indiqué que la propreté de la maison était importante, voire très importante pour eux. Au Brésil, 97 pour cent des répondants attachent une grande importance à la propreté. En Pologne, ils ne sont que 87 pour cent. Les autres cultures se situent entre ces deux chiffres. Les Allemands, considérés un peu partout comme étant particulièrement soucieux de propreté, se situent en fait dans la tranche inférieure de cette échelle de valeurs avec 89 pour cent. Lorsqu’on leur demande combien de temps ils consacrent chaque semaine au nettoyage de leur logement, la moyenne des ménages allemands répond: 3 heures et 17 minutes. Les Allemands sont ainsi proches des autres pays interrogés (3 heures et 20 minutes). Au Brésil, les gens consacrent en moyenne 4 heures et 5 minutes au nettoyage, et près de dix pour cent des personnes interrogées affirmaient même qu’elles y consacraient plus de 10 heures.

Interview: Quels sont les champions de la propreté?

Nous nous sommes entretenus avec Gerhard Reifmesser, directeur des études de marché chez Kärcher, à propos de certains résultats et différences parfois surprenantes:


Monsieur Reifmesser, est-ce celui qui nettoie le plus longtemps qui a la maison la plus propre?

Ce serait trop simplificateur de l’affirmer. Le temps qu’on y consacre est également lié aux appareils dont on se sert. Quiconque fait appel à des appareils électriques peut gagner du temps. La particularité de la culture brésilienne du nettoyage réside, entre autres, dans le fait qu’on nettoie manuellement et à grande eau. Les maisons ont habituellement des sols de pierre, et la zone de la cuisine débouche souvent sur l’un de ses côtés sur une espèce de terrasse qu’on désigne par le terme de lavanderia. C’est pourquoi le sol de la cuisine peut être arrosé et nettoyé à l’eau. Ce qui est frappant dans ce pays, ce sont aussi l’usage de produits de nettoyage puissants et parfumés: une odeur fraîche est un signe de propreté.


Connaissez-vous les cultures mondiales du nettoyage et les différences entre elles selon votre propre vision?

Oui, nous accompagnons pratiquement toutes nos études de marché sur le terrain, nous discutons avec les gens, nous examinons de près leurs logements et leur façon de nettoyer. Je passe à peu près un quart de mon temps de travail à faire ce type d’enquêtes sur les marchés mondiaux pour nos produits.


Selon vos observations, quel pays est le plus soucieux de la propreté?

Le Japon. La mentalité japonaise présente certaines particularités de ce point de vue. Le nettoyage y fait, en quelque sorte, partie de la formation du caractère. Même les écoliers et les étudiants apprennent à nettoyer eux-mêmes leur école. Un adulte qui garde son environnement propre est considéré comme une personne qui est au clair avec elle-même. La collectivité joue, elle aussi, un rôle spécial. Le dimanche, vous pouvez voir un grand nombre de bénévoles qui gardent propres les espaces publics et qui ramassent les ordures. Cela n’existe nulle part ailleurs sous cette forme-là.


A côté des différences culturelles, y a-t-il aussi des ressemblances de base dans les habitudes de nettoyage?

Pour simplifier: chacun est soucieux de la propreté. En revanche, la perception de la propreté est marquée individuellement et culturellement. En Grande-Bretagne, en Russie ou aux Etats-Unis, le comportement de nettoyage d’un ménage japonais typique serait très certainement interprété comme très exagéré.


Et quel est le type de propreté qui est apprécié par les Allemands?

Lorsqu’on considère le temps qu’on consacre en moyenne au nettoyage dans un ménage allemand, nous nous situons dans le tiers inférieur de la fourchette. Le fait que tout est particulièrement propre et rangé en Allemagne est plutôt un cliché qu’une réalité. Pensez au grand nettoyage de printemps: c’était jadis un rituel courant, mais actuellement, il a pratiquement disparu. D’un autre côté, j’ai déjà signalé que cela dépend aussi des équipements de nettoyage dont on se sert. Les ménages allemands disposent d’un équipement d’appareils électro-ménagers supérieur à la moyenne.

Gerhard Reifmesser im Dialog

Et qu’en est-il des Japonais considérés comme friands de technique?

Ici, une autre particularité japonaise entre en jeu: des habitations particulièrement exiguës. Même sur le marché chinois que nous avons analysé, l’espace d’habitation moyen disponible est plus grand. Les appartements japonais sont petits, souvent étroits et répartis sur plusieurs étages. Au Japon, on préfère les appareils alimentés par des piles. Etant donné qu’on manque d’espace de rangement, on les range la plupart du temps à des endroits invisibles. Cela impose d’autres exigences en matière de design du produit. C’est pourquoi Kärcher a déjà développé plusieurs produits qui ont été spécialement adaptés aux habitudes japonaises.


Combien de temps consacrez-vous personnellement chaque semaine au nettoyage de votre logement?

Je considère que je me situe à peu près dans la moyenne allemande. Néanmoins, ma femme pense qu’elle doit parfois y apporter une ultime retouche. Mais ça aussi, c’est du reste un phénomène mondial: c’est vrai que les hommes participent davantage aux travaux domestiques, mais les femmes estiment qu’elles continuent d’assumer la responsabilité essentielle de ce secteur.


Aperçu: les différences typiques de la culture au niveau du nettoyage

D’après la présente étude et certaines enquêtes antérieures sur le comportement de nettoyage, on peut dresser un tableau de dix pays en Amérique, en Asie et en Europe. Certes, les différences ne sont souvent pas très grandes, mais elles sont généralement typiques de la culture.

Les Argentins sont ceux qui utilisent le moins les appareils de nettoyage électriques : Seuls 44 pour cent d’entre eux déclarent utiliser un aspirateur et d’autres appareils de ce type. Les produits ménagers comme le vinaigre et le bicarbonate de soude ne sont prisés que par 20 pour cent d’entre eux. Ils consacrent cependant comparativement plus de temps au ménage : 65 pour cent des femmes et 51 pour cent des hommes consacrent plus de trois heures par semaine au ménage.

Les Brésiliens sont les plus grands fans de la propreté selon la comparaison avec les autres pays : Aucun autre pays ne consacre autant de temps au ménage par semaine. Les appareils de nettoyage électriques ne sont cependant utilisés que par la moitié des Brésiliens. Les produits chimiques sont de loin les moyens plus utilisés dans le pays.

La Chine est le pays qui consacre le moins de temps au ménage au monde. Les femmes passent à peine trois heures à faire le ménage, alors que les hommes y consacrent à peine plus de deux heures par semaine. Plus de la moitié des Chinois bénéficient de l’aide de leur famille, leurs partenaires ou leurs colocataires pour le ménage.

En Allemagne, les femmes consacrent environ 1,5 heures de plus que les hommes au ménage avec plus de 4 heures. En outre, pus de la moitié des personnes interrogées nettoient principalement seules, à peine 47 pour cent bénéficient de l’aide de membres de la famille ou de colocataires. En ce qui concerne les accessoires de nettoyage, les Allemands sont ceux qui utilisent le plus des appareils électriques, des produits chimiques et des produits ménagers par rapport à tous les autres pays.

Seuls 32 pour cent des Français sont aidés par leur famille, leurs partenaires ou leurs colocataires pour le ménage. Ils sont ainsi au dernier rang du classement international. Ils utilisent volontiers d’autres accessoires pour cela : Plus de 80 pour cent d’entre eux utilisent des appareils de nettoyage électriques et des produits chimiques, 50 pour cent nettoient avec des produits ménagers comme du vinaigre et du citron.

Les Japonais sont parcimonieux dans le ménage : Seuls 13 pour cent des femmes et 6 pour cent des hommes consacrent plus de trois heures par semaine au ménage. Plus de la moitié des personnes interrogées n’utilisent pas de produits chimiques, le Japon est donc le pays dans lequel ils sont le moins utilisés.

Par rapport aux habitants des autres pays, les Polonais sont ceux qui bénéficient le plus d’aide de membres de la famille, des partenaires ou de colocataires : 59 pour cent d’entre eux peuvent s’appuyer sur l’aide de leur cercle proche pour le ménage. Cependant, les femmes accordent là aussi plus de temps par semaine au ménage que les hommes, comme dans les autres pays.

Aux États-Unis, comme dans tous les autres pays, les femmes consacrent également plus de temps au ménage que les hommes chaque semaine. Avec 16 pour cent, les Américains ont cependant également davantage d’aide pour le ménage. Les accessoires privilégiés sont principalement les produits chimiques, suivis d’appareils électriques.