Notre site Web utilise des cookies

Notre site utilise des cookies. Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Statue du Christ, Rio de Janeiro, Brésil

Statue du Christ

Restauration et nettoyage de la statue du Christ

Seulement quelques mois après le nettoyage de la porte de Brandebourg, la technique de nettoyage et les connaissances de Kärcher ont à nouveau été sollicitées dans le cadre du nettoyage complet et soigneux d'un édifice non moins connu et emblématique, en l'occurrence la statue du Christ de Rio de Janeiro. Ce nettoyage a été réalisé lors de la restauration de l'ensemble de la statue par une entreprise de rénovation du béton. Il y a 10 ans, Kärcher avait déjà nettoyé la statue du Christ, à l'occasion de la visite du pape Jean-Paul II.

La Statue Cristo Redentor (le Christ Rédempteur), l'emblème de Rio de Janeiro, se dresse sur le Mont Corcovado et surplombe la ville. Le monument est un géant : sa hauteur totale est de 30 mètres auxquels s'ajoutent les 8 mètres du socle. La tête seule a une hauteur de presque 4 mètres pour un poids de 40 tonnes ! Le monument a été construit entre 1926 et 1931 ; sa tête et ses mains ont été créées par l'architecte français Paul Landowsky.

L'extérieur de l'ouvrage (et le cœur de Jésus à l'intérieur) est recouvert d'une mosaïque composée de petites plaques de stéatite ; cette roche est très tendre mais présente une bonne résistance à l'eau.

Le symbole de Rio retrouve un nouvel éclat

Une fois le béton rénové et les plaquettes de stéatites ajoutées aux endroits écaillés, un nettoyage de la tête au pied a pu débuter. Environ 10 personnes ont travaillé pendant un mois pour redonner sa splendeur passée à la statue équipée d'un échafaudage. Environ 25 % du revêtement extérieur étaient poreux et recouverts d'efflorescences et de dépôts organiques noirâtres. Des tests préalables avaient révélé que l'eau était à proscrire pour le traitement du monument. Par contre, le procédé de sablage à l'aide de sable très fin, spécialement mis au point pour le nettoyage de la porte de Brandebourg, a donné de très bons résultats. Outre l'obtention d'une couleur uniforme des surfaces, toutes les saletés ont pu être éliminées avec un rendement surfacique de 15 m²/h. Les zones ayant subi des réparations ne forment plus de tâches claires. Il n'a pas été nécessaire d'utiliser de détergents pour l'opération.

La surface de la statue a ensuite été traitée au silicone incolore par une entreprise spécialisée. Cette couche protectrice est hydrofuge mais laisse passer la vapeur d'eau, de sorte que l'eau infiltrée puisse s'évaporer.

Le nettoyage du socle et de l'installation au pied de la statue du Christ à l'aide de nettoyeurs haute pression Kärcher a pris fin en mars 1991.