Notre site Web utilise des cookies

Notre site utilise des cookies. Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Pont Nihonbashi, Tokyo, Japon

Pont de Nihonbashi

Kärcher nettoie le pont Nihonbashi de Tokyo, un pont à la portée historique

Si on en croit un proverbe connu de tous, tous les chemins mènent à Rome. Depuis le 17e siècle cependant, c'est un autre dicton qui prévaut au Japon : tous les chemins mènent au pont Nihonbashi. Pendant le règne des shogun Tokugawa, toutes les grandes routes commerciales partaient en effet de ce pont. Non seulement une grande partie de la circulation de marchandises y avait cours, mais de nombreux voyageurs l'empruntaient car les bateaux utilisés pour le transport étaient exclusivement réservés aux classes dominantes. Le pont, construit en 1603, était alors emblématique du pays. Aujourd'hui encore, on trouve encore une plaque de bronze sur la chaussée, au milieu du pont. Cette plaque indique le point zéro apparaissant sur les voies rapides japonaises et à partir duquel sont mesurées les distances de et vers Tokyo.

Étant donné qu'au fil des siècles, plusieurs incendies ont ravagé le pont d'origine en bois, il a été décidé d'opter pour du granit à l'épreuve du feu lors de sa dernière reconstruction, en 1911. Le pont n'est toutefois pas à l'abri de la saleté : de la poussière, de la mousse et des algues se sont déposées au fil du temps sur l'ouvrage de 52 mètres de long et de 30 mètres de large, formant une croûte noire de 2 mm par endroits. Les gaz d'échappement venant de l'autoroute passant au-dessus du pont, à la transversale, ont fait le reste.

Une équipe germano-nippone Kärcher a accepté de rendre sa splendeur au pont Nihonbashi à l'occasion de son 100e anniversaire. Une combinaison de nettoyage haute pression et de faisceaux à particules à basse pression s'est avérée la cure de beauté la plus efficace et la plus respectueuse pour le granit déjà partiellement écaillé et fendu. Les techniciens d'application ont d'abord réalisé un prélavage à l'aide d'appareils haute pression à une température d'eau de 100 °C environ. Ensuite, des pistolets de sablage GS ont été utilisés pour décaper avec précaution les résidus de saletés et de couleurs à l'aide de produits de sablage, du carbonate de calcium et du silicate d'aluminium, sans endommager la pierre de base. Le produit de sablage a été immédiatement éliminé grâce à des aspirateurs eau et poussière afin d'éviter tout impact environnemental trop important. L'équipe s'est appliquée à rincer les résidus adhérant à la surface à l'aide de nettoyeurs haute pression HDS 13/15.

Pont Nihonbashi

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le pont a été épargné par les bombardements de l'armée de l'air américaine. C'est aujourd'hui l'un des deux seuls ponts restants du règne de l'empereur Meiji Mutsuhito (1867-1912).

Le canal qu'il surplombe est une ancienne douve qui reliait directement le siège du gouvernement du shogun à la mer.

Le pont Nihonbashi étant à la croisée des routes commerciales japonaises, un important centre commercial s'est développé dans les environs. De nombreux pêcheurs, artisans et commerçants y travaillent. À l'heure actuelle, ce quartier est l'un des centres financiers et commerciaux de Tokyo.