Loading

Space Needle - Seattle, États-Unis

Space Needle

Des hauteurs pour avoir le vertige : Nettoyage à pression durant la nuit à l'aide de cordes

Après avoir terminé le nettoyage des têtes des présidents au Mont Rushmore en 2005, nous nous sommes tournés vers un autre point d’intérêt des États-Unis de mai à juin : le Space Needle à Seattle, dans l'État de Washington. L’édifice de 184 mètres de haut a été nettoyé en profondeur en utilisant des nettoyeurs haute pression afin de retirer la majeure partie de la saleté très tenace. La tâche complète fut effectuée en huit semaines.

« L’expertise et les techniques écologiques de Kärcher ont été très précieuses lorsque nous avons nettoyé notre emblème », a affirmé Peter Beck de l'équipe de gestion du Space Needle. « Nous sommes heureux que le Space Needle ait repris sa splendeur d’origine. »

Nettoyer l’acier très sale

De l'eau pure a été utilisée pour effectuer la tâche sans devoir ajouter les produits chimiques. Celle-ci fut chauffée à 90°C par trois nettoyeurs haute pression électriques à l’eau chaude et appliquée aux surfaces sales à une pression de 180 bar. Les émissions de pollution, les fientes d’oiseau et les couches de saleté accumulées au fil des ans sur l’acier peint. Afin de ne pas déranger les heures d’ouverture normales et les 1,3 million de visiteurs que l'édifice accueille chaque année, la tâche fut effectuée avec des quarts de travail de nuit, une première lors d’un projet de nettoyage de Kärcher. Équipés de torches frontales, les ingénieurs en application de Thorsten Möwes et de son équipe ont descendu en rappel à partir de niveau le plus élevé de la tour. Les séances de nettoyage, qui étaient parfois acrobatiques, duraient de 23 heures jusqu’au petit matin. « En plus de travailler de nuit, accéder aux surfaces sous la partie supérieure de trois étages de la tour était particulièrement difficile, puisque cet endroit devait être accédé à l’horizontale », a affirmé Thorsten Möwes. « À une hauteur de 150 mètres, le vent souffle parfois très fort. Malgré ceci, nous avons dû arrêter de travailler seulement deux fois à cause de vents forts près du Space Needle atteignant plus de 80 km/h. »

L’équipe germano-américaine atteint de nouveaux sommets

Le projet de grande envergure a été appuyé par nos techniciens de service de C-Tech, Derek Knight et Doug Yates, deux techniciens du Space Needle et cinq grimpeurs industriels de l’entreprise américaine Skala Group. Pour résumer son expérience, Thorsten Möwes a affirmé : « L’atmosphère était excellente au sein de notre équipe germano-américaine, nous avons eu du plaisir à travailler ensemble du début à la fin. » La réponse dans les médias à notre projet de nettoyage fut également très positive : notre implication a également été couverte dans des centaines de segments à la télévision et dans les stations de radio, ainsi que dans les journaux quotidiens et mensuels.