Notre site Web utilise des cookies

Le 26 mai 2011 les directives concernant les cookies sur les sites Web ont été changés. Ce site-ci utilise des cookies. Un nombre de cookies que nous utilisons sont essentiels pour le fonctionnement de certaines parties de ce site et ils ont déjà été établis. Vous pouvez enlever et bloquer tous les cookies de ce site, mais dans ce cas-là il y auront certaines parties de ce site qui ne fonctionneront plus. Afin de savoir plus sur les cookies sur ce site Web, voire notre Directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Barrage de Matsudagawa, Ashikaga, Japon

Matsudagawa Staudamm

Des œuvres d'art éphémères sur un barrage japonais

Durant l'été 2008, Kärcher a aidé pour la seconde fois à créer une œuvre d'art, cette fois au Japon : la société a collaboré avec l'artiste Klaus Dauven et a fait apparaître un dessin en filigrane exécuté à l'aide de nettoyeurs haute pression sur le barrage de Matsudagawa, à proximité de la ville d'Ashikaga.

Du côté de la vallée, le mur de l'ouvrage (228 m de longueur pour une hauteur allant jusque 56 m) s'est vu orner de motifs floraux formés avec le jet d'eau, à partir de la couche de saletés qui s'était formée en douze ans. C'est ainsi que le contraste entre la surface traitée et non traitée a révélé cinq fleurs (des « hanazakaris ») qui devraient décorer l'ouvrage pour environ cinq ans. La mousse, les algues et le lichen auront alors tant proliféré qu'aucune différence ne sera plus visible entre la zone nettoyée et la surface restée sale.

Pour transférer l'esquisse sur la surface du mur, des géomètres japonais ont procédé à sa numérisation et l'ont projetée sur le mur à l'aide de la technique laser. Quatre nettoyeurs haute pression à eau froide HD 1050 B de Kärcher ont été employés pour la réalisation des travaux. Tous les endroits du mur ont pu être atteints grâce à des cordes d'escalade et une nacelle suspendue, ainsi qu'au soutien de la société GSAR pour les techniques d'accès de corde. Les saletés, pratiquement toutes d'origine végétale,
ont pu être éliminées.

En 2007, Klaus Dauven avait déjà travaillé avec Kärcher pour dessiner les motifs monumentaux d'animaux de son œuvre « Wild Wechsel », sur le barrage de l'Olef à Hellenthal/Eifel. Klaus Dauven, qui réalise principalement ses œuvres à ciel ouvert, utilise des nettoyeurs haute pression depuis 2003 pour créer des dessins éphémères, entre autres sur les murs des jardins, dans les passages souterrains et sur les piliers des ponts. Pour cela, il étudie avec attention l'environnement qui lui sert de décor et l'intègre dans l'œuvre d'art sans y apporter de modification durable, contrairement aux graffitis.

Matsudagawa Staudamm
Matsudagawa Staudamm
Matsudagawa Staudamm