Notre site Web utilise des cookies.

Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

PAS DE PEUR DES BOLIDES

La propreté irréprochable requiert plus qu’un balai à franges et un aspirateur à main. AIDA Cruises le numéro 1 allemand des croisières en mer en est bien conscient. Dans le cadre d’une collaboration de longue durée avec Kärcher, un concept de nettoyage détaillé parfaitement adapté a été développé. Un degré de mécanisation élevé, des détergents mis au point et des collaborateurs qualifiés ont fait progresser considérablement l’efficacité et la qualité du nettoyage. Suivez-nous dans les coulisses de l’AIDAprima, en longue traversée depuis mai 2016, pour apprendre comment ce concept est mis en pratique.

Aida_Startbild.jpg

AIDA Cruise mise sur un concept de nettoyage clair et un parc de machines efficace

Quelques chiffres déjà soulignent la particularité de l’AIDAprima: de 124'100 tonnes (pour 300 m de long et 37,60 m de large), il est actuellement le navire le plus grand de la flotte AIDA, comprenant onze navires de croisière. En 2016, plus de 850'000 passagers ont été accueillis à bord. Avec 1'674 cabines, dont 1'101 cabines à véranda, ce navire peut accueillir plus de clients que les hôtels les plus grands d’Allemagne, dont seulement trois ne dépassent que légèrement la limite de 1'000 chambres. Son offre gastronomique compte douze restaurants et trois snack-bars qui invitent à un voyage culinaire autour du monde, ainsi qu’un studio de cuisine animé régulièrement par des chefs connus, dont Tim Mälzer. Sur ce navire, un effectif de presque 900 personnes se charge du bien être à des quelques 3'300 clients.

Un plan directeur pour le nettoyage

Les travaux de nettoyage sur l’AIDAprima sont régis par un plan directeur conçu et mis au point en pratique au cours des dix dernières années en collaboration entre la compagnie de navigation et le spécialiste en nettoyage Kärcher. Cette démarche garantit aux clients une hygiène et un confort maximum, tandis que le travail des équipes est nettement facilité grâce aux machines modernes. En 2011, un changement conscient de matériel et de système eut lieu. Les premières machines autoportées de type stand-on, fonctionnant à batterie, furent acquises pour augmenter le rendement et l’efficacité. Grâce aux nouveaux matériels qui permettent de mécaniser les travaux de nettoyage parfois délicats et demandant beaucoup de temps, la charge de travail du personnel a pu être considérablement réduite, tout en obtenant des résultats nettement améliorés.

Une mécanisation qui porte des fruits

Le nettoyage d’entretien quotidien des moquettes posées dans les couloirs de près de 300 m de long du pont de cabines illustre bien à quel point la mécanisation ciblée des procédures de nettoyage de l’AIDAprima porte ses fruits. Là où, auparavant, dix personnes s’affairaient pendant presque deux heures utilisant des aspirateurs à main, ce travail est aujourd’hui effectué en seulement dix minutes par l’aspiro-brosseur pour moquettes autoporté à batterie, et ce, tout en fournissant un résultat nettement optimisée. Équipée de deux rouleaux contrarotatifs, cette machine agile fait partie intégrante de la flotte de matériel de nettoyage de chacun des navires AIDA. Sur l’AIDAprima seul, trois machines de cette série sont en service.

Les rouleaux contrarotatifs éliminent la saleté en profondeur des fibres de moquette tout en relevant les poils automatiquement. Ainsi, les traces de passage sont éliminées rapidement et de manière efficace – la moquette est comme neuve. D’une largeur de travail de 60 cm, l’aspiro-brosseur autoporté est optimal pour les couloirs de 120 cm de large. Un trajet aller, un trajet retour, voilà le travail est terminé. Grâce à l’autonomie de la batterie d’env. 2 heures et demie permet d’atteindre un rendement surfacique jusqu’à 3’000 m2.

Aida_4.jpg


Encapsulation futée des particules de saleté

L’aspiro-brosseur autoporté agile joue ses atouts aussi lors du nettoyage intermédiaire des moquettes – et ce en combinaison avec le détergent développé par Kärcher avec technologie iCapsol qui déploie ses effets déjà à faible Dose. En effet 60 ml de détergent sur un litre d’eau suffissent pour détacher et, ensuite, enrober, la saleté. En séchant, les particules de saleté ainsi encapsulées forment des cristaux faciles à éliminer de la moquette.

Grâce à la grande efficacité même à faible Dose, les surfaces nettoyées ne présentent qu’une humidité légère comme la brume et ne doivent pas être bloquées. Un immense avantage considérant la forte fréquentation de public sur un navire. L’encapsulation est terminée après 30 minutes déjà, et les particules de saleté peuvent être aspirées sans difficulté au choix à l’aide d’un aspiro-brosseur autotracté ou d’une machine autoportée nettement plus rapide.

Rapide aussi sur le pont

En plus du nettoyage des moquettes, les machines autoportées à batterie, de type stand-on-, sont utilisées aussi pour frotter et aspirer les surfaces les plus diverses sur le pont et dans les restaurants. Au choix, les opérateurs de l’AIDAprima peuvent faire appel à des autolaveuses autoportées de type stand-on agiles et qui sont équipées soit de brosses-disques ou d’une tête de brossage avec des rouleaux contrarotatifs. Tandis que la technologie à rouleaux est optimale pour nettoyer les surfaces structurées, dont pour le nettoyage en profondeur des carrelages en grès cérame, la brosse-disque rotative est prédestinée pour nettoyer et lustrer les surfaces lisses.

Quelle que soit la technologie utilisée, les deux types de machine, présentant un aspect similaire et un système de double réservoir identique (eau propre et eau sale: capacité de 50 l chacun), se caractérisent par une grande efficacité. En effet, ces machines permettent de frotter et d’aspirer en un seul passage. Le bénéfice utilisateur se montre clairement, p. ex. lors de l’utilisation d’une autolaveuse autoportée pour le nettoyage régulier du pont extérieur. Autrefois, jusqu’à quatre personnes étaient nécessaires pour effectuer toutes les opérations: application du détergent, frottement au moyen d’une mono-brosse, rinçage manuel, passage de l’aspirateur eau et poussières. Aujourd’hui, un seul opérateur avec sa machine agile s’en charge. Sur l’AIDA, personne n’a peur des bolides.

Aida_5.jpg


Ceci pourrait aussi vous intéresser:

L’histoire de l’autolaveuse

L’histoire de l’autolaveuse

Le nettoyage de sols au moyen de machines a vu le jour il y a plus de 100 ans. La première cireuse a été développée au début du XXe siècle dans le but de faciliter ce travail fastidieux.


L’expérience d’un monde de rêve

L’expérience d’un monde de rêve

Le haut brillant et la propreté du Hans-Peter Porsche TraumWerk sont assurés par toute une flotte de matériels de nettoyage professionnels qui sont en service tous les jours – et qui sont maniés uniquement par un personnel internes.