Notre site Web utilise des cookies.

Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Ça monte raide!

Le nouveau funiculaire suisse qui relie au quotidien la communauté de la vallée de Schwyz au centre du village de montagne de Stoos suit le chemin le plus escarpé du monde. Deux télésièges vous emmènent ensuite jusqu'au sommet du Fronalpstock avec un panorama magnifique sur le lac des Quatre-Cantons. Le personnel opérant sous la direction de Gregor Annen, veille à ce que tous les passagers puissent profiter d’une vue imprenable sur les Alpes.

Stoos3

Bienvenue à Stoos !

La Suisse a d'innombrables sommets et de merveilleuses pentes escarpées. En Suisse centrale, à environ 45 minutes de Zurich, un record mondial a été battu. Depuis décembre, le nouveau funiculaire de la montagne Stoos suit un itinéraire spectaculaire allant de Schwyz, dans la vallée, jusqu'au village de montagne de Stoos et monte vers le sommet d’une manière plus raide que tout autre funiculaire au monde.

Le funiculaire suit une pente extraordinaire de 110%, rendant presque insignifiantes, par comparaison, les routes les plus escarpées du monde. Baldwin Street à Dunedin, en Nouvelle-Zélande, est à la première place avec une pente à 35%. Quant à la célèbre Lombard Street, à San Francisco, elle faisait 27% avant d’être remplacée par une route en lacets.

« La sécurité est bien sûr la chose la plus importante », explique Gregor Annen. Ce qui signifie que tout doit être parfait. Au cours des neuf dernières années, cet homme de 53 ans a assumé la responsabilité de l’exploitation du train de montagne et a travaillé parallèlement à la longue phase de conception de ce nouveau funiculaire de haute technologie. « Le chemin de fer Stoos est une merveille technologique et un effort magistral pour toutes les personnes impliquées », assure-t-il.

stoos10

Vue panoramique

En été, tous les jours, jusqu‘à 3'500 passagers sont transportés jusqu’au sommet – en hiver, voire jusqu’à 4'000. De la station de la vallée jusqu’à Stoos, le train couvre une distance de 743 mètres en seulement cinq minutes, avant de redescendre dans le même temps.

Les rames de quatre compartiments chacune offrent une vue dégagée à travers les fenêtres et les toits panoramiques incurvés qui nécessitent un nettoyage quotidien. La forme cylindrique des cabines, reliées entre elles comme des gigantesques tambours de lavage, représente ici un défi particulier. Le funiculaire a été construit de manière si ingénieuse que le passager se trouve toujours sur une surface plane, quelle que soit la pente de la voie.

Newsroom Stoos 1

Vue vers le haut ininterrompue

La cabine la plus basse, avec sa vue dégagée sur la voie, est particulièrement exposée à la saleté.  En effet, les passagers excités qui ne veulent pas manquer le moindre recoin de paysage, placent leur nez et leurs mains sur les vitres.

Les vitres des entrées des gares et des zones de départ des trains où les clients attendent, sont quotidiennement nettoyées à la perfection.

En été, les cabines doivent être nettoyées de la boue amenée par les bottes des randonneurs, tandis qu'en hiver, c’est la neige fondue qu’il faut enlever. A tous moments de l'année, il y a des miettes, des liquides, des emballages et même des poils de chien. Lorsque la neige fond sur le sol, les flaques se nettoient facilement avec un aspirateur à sec.

Newsroom Stoos 2
Newsroom Stoos 3
Newsroom Stoos 3

Les populations locales voyagent quotidiennement

Une machine à récurer portative élimine les morceaux de papier, les feuilles et les herbes ou la neige fondue dans les zones de sortie des stations ; en hiver, les zones situées à l’extérieur des stations de la vallée et de montagne, sont régulièrement nettoyées des feuilles et des déchets à l’aide d’une balayeuse à siège. Ici, les bus déposent des excursionnistes et les fournisseurs déchargent leurs produits. Sur la montagne, dans le village piétonnier à une altitude de 1'300 mètres, 150 personnes vivent et utilisent le funiculaire pour se rendre à l'école ou au travail.

stoos11
Newsroom Stoos 5
Newsroom Stoos 6

Tout ce qui est nécessaire à Stoos doit être amené en funiculaire. Ceci comprend non seulement la nourriture et les boissons, mais également le ciment, le bois et d'autres matériaux de construction. A cet effet, le train Stoos dispose d'une plate-forme de chargement avec des bennes.

Newsroom Stoos 7

Propulsion vers le sommet

Annen commence son quart du matin par un voyage dans le train, juste après six heures, emportant avec lui du pain frais et des journaux jusqu’à la montagne. Il vérifie préalablement si tout est en ordre sur le chemin de fer. « Les nuits peuvent être orageuses », explique ce Suisse, originaire du canton de Schwyz.

Travailler sur le chemin de fer Stoos était l’accomplissement d'un rêve. Lorsqu'il était enfant, Gregor Annen construisait des télésièges avec des ficelles et des boîtes d’allumettes. A six ans, il est monté pour la première fois sur l'ancien chemin de fer Stoos. Depuis il s’est aussi passionné pour la lutte traditionnelle suisse « Schwingen », un sport national pratiqué sur la sciure de bois dans un cercle ouvert. Lors de la

« Schwingfest », chaque année sur la montagne, les sportifs démontrent leur force.

Les deux télésièges qui vont de Stoos au sommet du Fronalpstock font également partie du domaine de responsabilité d'Annen. Les sièges du télésiège sont sales et collants, ainsi que les repose-pieds. « Ici, nous trouvons tout ce qui est imaginable », déclare Pia Schilter, une employée du chemin de fer Stoos, qui ramasse des bouteilles et des sachets de croustillants vides et nettoie sans effort le cuir artificiel bleu des sièges.

Newsroom Stoos 9

Meilleure destination touristique avec des vues uniques

Tout en haut, la vue est à 360 degrés sur le merveilleux lac des Quatre-Cantons. La région est connue sous le nom d'Urschweiz, le noyau originel du pays. Chamois et rapaces ajoutent à l'atmosphère idyllique. La vue est également magnifique sur les innombrables sommets, comme le célèbre Rigi ou le Stanserhorn ainsi que sur le légendaire Rütli. Sur la rive du lac des Quatre-Cantons, on voit le champ où le serment d'allégeance original a été prêté par les premiers Suisses.

stoos12
stoos13
stoos14

« La vue est unique et, pour nous aussi, c’est chaque fois une nouvelle expérience », explique Annen. « Les visiteurs prennent des selfies ici et là ». En été, les pentes brillent comme du velours vert et en hiver c’est comme si elles étaient couvertes de poudre. Sur la terrasse du restaurant de montagne, où l'on sert de la fondue, du fromage d'alpage, du vin rouge ou du schnaps, on se laisse envahir par ces impressions agréables - et ensuite on peut descendre du Fronalpstock à pied ou à skis.

Les horaires du chemin de fer Stoss laissent suffisamment de temps pour en profiter. Le week-end, il fonctionne jusqu’à la nuit, jusqu’à minuit en hiver et sur demande en dehors de l'horaire officiel. Nombreux sont ceux qui profitent de ces montagnes idylliques pour organiser des événements ou des séminaires. Ceux qui sont déjà allés au sommet comprendront pourquoi le New York Times a choisi le train de montagne Stoos de la région du lac des Quatre-Cantons comme l’une des 52 destinations touristiques à travers le monde que les gens devraient vraiment visiter en 2018.

Stoos4