Notre site Web utilise des cookies.

Une majorité de ces cookies est essentielle pour le bon fonctionnement du site. Vous pouvez bloquer ou supprimer ces cookies, mais ceci peut provoquer un mauvais fonctionnement du site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, nous vous invitons à lire les directives sur la protection de la vie privée.

Loading

Fini le nettoyage?

Header_Smart_Cities_1

Le nettoyage en l’an 2040

Les aspirateurs robots font déjà partie du quotidien depuis longtemps et les systèmes de nettoyage connectés s'installent sur le marché du nettoyage des bâtiments. Mais comment est-ce que cela va évoluer ? Le secteur du nettoyage n’est pas en soi un secteur dans lequel il est possible de gagner de l'argent grâce à des gadgets innovants. Le client est conscient des coûts, le thème du nettoyage n’est pas émotionnel. Ainsi, si de grandes tendances comme l'électrification, la numérisation et la mise en réseau, l’automatisation ou la technologie des capteurs occupent une place de plus en plus importante dans le domaine du nettoyage, elles émanent de besoins concrets des clients.

L'avenir du nettoyage des bâtiments

Le nettoyage des bâtiments est une activité authentique. Contrairement à d’autres secteurs, les tendances ne s’enchaînent pas, mais les perspectives pour l’avenir peuvent être très novatrices et visionnaires, si l’on se base sur les besoins réels des clients. Alors que le principe du Connected Cleaning, l’utilisation d'appareils de nettoyage numériques connectés, gagne en importance actuellement, nous ne sommes plus si loin du « Cleaning on Demand » (nettoyage à la demande) assisté par des capteurs. Les entreprises de nettoyage de bâtiments ont ainsi la possibilité de s’adapter de façon encore plus individuelle aux demandes des clients et d’améliorer la qualité et la satisfaction. L’utilisation axée sur les besoins de robots d’entretien ou les modèles de « pay-per-use » (paiement à l’utilisation) offrent également des opportunités qu’il vaut la peine d’envisager.

Les données comme clé pour de nouveaux modèles d’activité

Déjà aujourd’hui, les solutions de gestion des parcs et des processus soutiennent les entreprises de nettoyage des bâtiments dans leur travail, que ce soit pour connaître la durée exacte du nettoyage, le statut de nettoyage d'un objet ou quand les machines doivent être nettoyées. La clé de ces solutions est l’enregistrement intelligent de données pertinentes, qui sont mises à la disposition des utilisateurs en temps réel également en mode mobile.

Smart_Cleaning_1

En pensant à l’avenir, la base des données utiles peut être considérablement étendue, afin d’obtenir au final un nettoyage à la demande précis. L'aspect essentiel consiste à tirer parti de l’ensemble des données dans un bâtiment intelligent. Les capteurs météorologiques peuvent fournir des informations pour indiquer par exemple si le risque de salissure est augmenté par de fortes pluies. Les capteurs sur les ascenseurs indiquent les étages les plus fréquentés. Les données de connexion et de déconnexion des réseaux WLAN ou tout simplement le calendrier Outlook fournissent des informations sur les bureaux ou les salles de conférence utilisés. Un jour ou l’autre, le système de détection pourrait même aller jusqu’à détecter directement la nature et le degré de salissure. Cette liste peut être complétée à l’infini et démontre qu’un grand potentiel d’amélioration de la précision du travail réside dans la sélection et l’analyse des données pertinentes. Le développement s'éloigne du principe de réduction de la profondeur de nettoyage pour des raisons économiques pour se rapprocher d'une planification intelligente et dynamique des interventions. Cela ouvre la voie à de nouveaux modèles d’activité : Un nettoyage de base pourrait être proposé à un tarif de base et un nettoyage à la demande sophistiqué, auquel le client peut se fier, pourrait être facturé avec différents tarifs, comme cela est déjà le cas dans d’autres secteurs. Le contrôle numérique ainsi que l’enregistrement de la satisfaction des visiteurs à l’aide de panneaux de service offrent la transparence nécessaire vis-à-vis des propriétaires des bâtiments, afin de justifier et de facturer les prestations réalisées.

Smart_Cleaning_2

Entretien

Entretien avec Marco Cardinale, responsable de la gestion produit Floor Care chez Kärcher, à propos des exigences liées au nettoyage des bâtiments, du secret des robots de nettoyage autonomes et de la question de l’intelligence des assistants au quotidien.

 

Thème de l’avenir du nettoyage : De quoi les utilisateurs professionnels ont-ils besoin ?

Les entreprises de nettoyage des bâtiments doivent relever deux défis majeurs actuellement. D'une part la pression des coûts, le coût de la main-d'œuvre représentant environ 80 pour cent de leurs dépenses et d'autre part le fait qu’il est de plus en plus difficile de trouver du personnel et que ce dernier pourrait être utilisé de façon plus productive ailleurs. Notre tâche consiste à soutenir autant que possible les entreprises de nettoyage des bâtiments dans leur travail et leurs processus, afin de leur permettre de réduire le coût global du nettoyage. La productivité et l’efficacité sont deux facteurs essentiels.


Un mot-clé : rentabilité : Les robots de nettoyage peuvent-ils apporter des améliorations dans ce domaine ?

Actuellement, cela n’est possible et rentable économiquement que dans les grandes surfaces dégagées. Il existe des robots de nettoyage pour autolaveuses sur le marché, mais ils ne sont selon nous pas encore entièrement au point. L’investissement est multiplié par trois à quatre par rapport à des autolaveuses classiques comparables. En outre, le niveau de sécurité, fiabilité et d'autonomie peut encore être amélioré, la présence d'une personne est par exemple toujours indispensable pour remplir et vider les réservoirs.

Portraet_Cardinale

Les robots de nettoyage ne sont-ils donc pas envisageables pour un marché plus large ?

Pour les domaines d'utilisation plus complexes comme le nettoyage de bureaux avec de nombreuses surfaces encombrées, les robots de nettoyage n’égalent pas l’efficacité d'une équipe de nettoyage professionnelle à ce jour. Il existe cependant de nombreux domaines dans lesquels l’utilisation d'un robot avec les technologies disponibles actuellement est envisageable et efficace. Pour nous, les aspects fondamentaux sont la fonctionnalité et la sécurité garanties à cent pour cent, principalement lorsqu’une utilisation dans un lieu ouvert au public est envisagée. Ce type de développement est suffisamment complexe, car les capteurs doivent par exemple garantir une perception de l’environnement permettant une intervention sans risque de collision. De même si un rayonnage tombe dans un supermarché par exemple ou si une personne est sur le chemin. Le défi consiste à mettre en place une interconnexion intelligente des différentes technologies, ce qui nécessite un logiciel performant.


Quelle est votre vision personnelle du robot de nettoyage parfait et dans quelle situation serait-il utilisé ?

Mon ambition est un robot de nettoyage qui présente un maximum d’autonomie et qui peut intervenir de façon cent pour cent sécurisée et économique sur toutes les surfaces. Ce serait une avancée opportune à réaliser au cours des trois à cinq prochaines années et qu'aucune des solutions actuelles n’a été en mesure de réaliser actuellement. Cela nous permettrait de proposer diverses applications même dans des lieux très fréquentés par le public.


Allons encore un peu plus loin, y aura-t-il des robots de nettoyage intelligents ?

La combinaison de la numérisation, c’est-à-dire de la mise en réseau intelligente des données, et de l'automatisation, c’est-à-dire de la robotique, peut bien sûr donner beaucoup de résultats. Je pense cependant que dans notre domaine nous devons constamment être attentifs à ce qui apporte réellement de la valeur ajoutée à nos clients et que nous devons adapter nos solutions à leurs besoins. Ce principe directeur est aussi valable pour l’intelligence en général.

Smart_Cleaning_3_2

Le système de gestion des flottes Kärcher Fleet

Fleet-1

Kärcher Fleet est un système télématique pour l’organisation des parcs de machines.

Fleet-2

Via GPS et téléphonie mobile, les machines envoient les données relatives aux tâches et à l’état à un serveur cloud.

Fleet-3

Les professionnels chargés du nettoyage du bâtiment accèdent à ces données et savent, ainsi, quelle tâche a été accomplie à quel moment et par quel matériel.


Comment nous attaquerons-nous à la poussière et aux salissures entre nos quatre murs à l’avenir ?

Nous serons tranquillement assis sur la terrasse et nous contrôlerons l’ensemble des fonctions Smart Home & Garden à l’aide d'une application sur nos lunettes intelligentes ou directement par la pensée. À l’avenir, les appareils seront connectés avec le fabricant par le cloud. On constate soudain qu’un composant de notre robot tondeuse est endommagé. Il nous suffit de scanner le code du produit, de sélectionner le composant correspondant sur l’application, de l’imprimer sur notre imprimante 3D et de le monter. Pendant ce temps, un système de capteurs sophistiqué dans la cuisine a détecté que le four doit être nettoyé. La porte du four s’ouvre automatiquement et active via le cloud la station de nos mini-drones de nettoyage, équipés des produits de nettoyage adaptés, qui nettoient le four à la perfection. Une fois que tout est en ordre à la maison, nous emmenons notre vélo jusqu'à la station de lavage commune et nous laissons des robots de nettoyage le polir et le faire briller. Nous passons la commande pour le repas du soir sur le chemin, afin que nos robots domestiques puissent récupérer le colis réfrigéré livré par un drone de transport.


Même si un grand nombre de ces situations semblent relever de la science-fiction aujourd'hui encore, elles doivent être rapprochées des technologies actuelles et des besoins des clients. Certaines idées vont encore plus loin et envisagent par exemple une connexion directe entre les appareils et le cerveau. Pas d'écran tactile, pas de champ de saisie, seulement une interface entre nos pensées et les machines. Ce type de développements reposent sur des concepts issus des techniques médicales.

Smart_Cleaning_4